17 nov. 2013

Samedi 09 novembre 

Apres avoir visité l'attraction touristique de la ville, le fort, je vais consacrer ma journée à découvrir le vielle ville et ses habitants.

Pour cela, mon guide me conseil de prendre un "Rickshaw" afin de me faire déposer devant un hotel de luxe, une ancienne Haveli, situé au beau milieu du quartier historique qui est a l'origine de la cité.

Evidemment, mon fidèle destrier me sert de "rickshaw" ou de guide, c'est selon, comme je l'ai expliqué  auparavant a quelques guss qui voulaient me vendre leur service 

"j'ai deja deux guides, mister, ils se prenomment "scooter honda Activa" et "guide du routard", sorry ;-)

je m'engouffre dans ce dédale de rues à en perdre la raison, enfin, surtout mes pieds ...


Ca grouille à tout va, des commerces en veux tu en voila, il ce vend de tout est n'importe quoi, ça cri, ça klaxonne, ça meuuuuuuuuu, ça hihannnnnnnnnnnnnnnn, ça béééééééééé...c'est l'inde quoi ! 

Je fini par trouver mon chemin et arrive devant cette fameuse Haveli, reconvertit en hotèlerie, appartenant à une famille de riche négociant.

Contraste de plus,
pour arriver jusque la, je re-découvre la vie rurale et tout ce qui va avec. Au beau milieu de toussa, un batiment qui dénote totalement, fait de gré rouge, les façades, les encadrements de fenetres, portes, recoings sont orné de sculptures d'une extrème finesse et ne parlons pas des boiseries. 









Je rentre pour découvrir l'intérieur et me dirige vers le restau pour prendre le "chai" tout en découvrant  que si l'extérieur annonce la couleur en terme de richesse décorative, l'intérieur n'est pas en reste !
ne serait ce que par ces escaliers de marbre et son mobilier.

Magnifique ensemble.






Apres la "tea time", je retournerais du coté populaire....quelle ambiance ! 

Mes bouchons d'oreilles (Ixtem moto ;-) ) me sont fort utile.....siffle

Tout en découvrant qu'il y a finalement d'autres Haveli plus petite mais toute construite dans le même style que l'hotel,  ce qui témoigne d'un riche passé mais qui se mélange à la pauvreté régnante....




Dimanche 10 Novembre 

j'avais prévu de rester une nuit supplémentaire sur Bikaner afin d'aller visiter le temple des Rats situé à une trentaine de kilomètres mais c'était sans compter sur un imprévu....hotel full ! ma chambre est déjà réservé.

Je degage de Bikaner de bonne heure, il ne fait pas chaud en roulant, je suis vraiment limite.

Direction JOHDPUR.


 


Mon trajet passe devant le temple des Rats, je m'y arrete pour voir de quoi ça a l'air mais je ne ferais que passer car le temple n'est pas visible depuis la rue et il fallait laisser le scoot avec mon barda sur un parking... 

pour la petite histoire de ce temple 

"Sainte Hindoue du début du XVe, révérée par les familles régnantes de Bikaner et de Jodhpur pour sa contribution à leur émergence politique, Karni Mata est considérée comme une incarnation de la déesse de la puissance, Durga. Si l'on en croit la légende, c'est elle qui aurait redonné vie, sous forme de rat, après que Yama, le dieu de la mort, eut refusée..."

ça aurait pu être intéressant....EUHHHHHHHHH...





les 220 kms de route dans un état relativement bon, avec un trafic paisible se feront en 7heures. 

Me voila à Johdpur, une ville d'1,2 millions d'habitants ou je me trouve rapidement une guesthouse dans le vieux quartier, chambre avec sdb, wifi et une superbe vue donnant sur le fort, négocié à 600 roupies pour 4 nuitées, la direction est vraiment très sympatique, rien a redire (Discovery G.H)





Lundi 11 Novembre

Mon pays, le monde, célébre ses enfants tombé pour la patrie, tombé pour la liberté, 
de mon coté, je file visiter ce qu'il ne faut absolument pas manquer...

"...la forteresse emblématique de la ville d'une majesté sans égale, est sans doute l'une de des plus belles et des plus imposantes de l'Inde. Edifiée au XVe (1459) comme un véritable nid d'aigle par le fondateur de Jodhpur, elle s'élève a 135 m au dessus de la cité, d'une largeur de 250m, elle s'étend sur 1,5 km...Les Maharajas vécurent ici jusqu'au début du XXe, puis s'exilèrent ...." 

de l'autre coté, dans une ptite bicoque, que voici




tarif de la visite du fort : 500 roupies avec un audioguide en françhich, un peu chéros payé mais ça en valait vraiment le coup et j'ai d'ailleurs pris mon temps pour ce faire, 5 heures !

La encore, si les Maharadja n'ont plus de pouvoir sur la vie du peuple, il n'en doute que leur patrimoine foncier reste une sacré manne finançiere au vu de l'affluence touristique.




 

































Mardi 12 et Mercredi 13 Novembre

Rien de spé

Il a fallu que je m'occupe de l'entretien du scoot en allant trouver un concessionnaire Honda, c'est d'ailleurs comme ça que j'ai découvert le prix de celui ci : 51000 roupies soit 600 euro.






Puis je suis allé me perdre dans la vielle ville, dans le populaire a la pêche aux shoots. 

Anecdote

La ville est une base militaire aérienne, le Pakistan n'est pas loing et pour ceux qui ne sont pas au courant, les deux pays ne sont pas vraiment amis (wikipedia)

Donc, au fil de mes dérives routiere, je me retrouve devant l'entrée d'une des bases, il y a un avion de chasse reformé exposé sur l'avenue, je m'y arrête, je shoot, dans foulée je me fais siffler par un militaire posté devant l'entrée qui me demande de venir le voir

"you cannot do photos, this is an military area"

tcheu de con, ces militaires ch'teu jure ....




















Jeudi 14 Novembre 

Apres 3 jours plein à Jodhpur, j'ai mon compte et j'ai soif d'autre chose.

Je quitte la ville vers 8hrs du mat pour la région des monts Arawelli, un peu plus au sud à 180 kms.





Un trajet sans trop de difficultés, effectué en 4hr30.





Je me pose a Ranakpur, un petite bourgade qui selon mon guide ainsi que le proprio de la guest à Jodhpur, est le meilleur endroit pour zoner dans le coing.





Mais de tout ce que j'ai pu lire concernant les logements, il n'y a pas pléthore à bon marché, ce n'est pratiquement que du gros standing mise a part un hotel, reconnu de tous les routards, à condition qu'une chambre soit libre ? 

une chambre, fan, sdb, sans wifi, pour 800 roupies sera dispo....je la bloque pour 3 nuits, (Roopam resort), l'endroit est sympathique au calme.

vendredi 15 Novembre

Je me lance à l'assaut des Arawelli (wikipedia) pour me rendre directement à Kumbhalgarh et sa forteresse ...50kms de route.

"c'est le deuxieme plus grand ouvrage militaire du Rajasthan, en pleine nature sauvage, dans un site complètement en dehors des sentiers battus, traversant de superbe paysage montagneux aride, par une étroite route traversant de vieux villages ou les touristes mettent peu les pieds et livrant de pittoresques scènes de la vie rurale. Arrivée magnifique lorsque les murailles de cette imposante forteresse apparaissent, découpant l'horizon (12km de long et 36km d'enceinte)"

De Ranakpur, la montée se fait tout en douceur sur une route en bon état et sinueuse à souhait, c'est le royaume des singes, la jungle mais bizarrement, ils squattent le bord de la route, par clan.










On peu les approcher sans trop de difficulté, enfin pas trop quand même, y'en à un qui m'a montré les crocs.

Arrivé au sommet, changement de végétation, de climat, de paysages...

je découvre la vie paysanne, les petits villages ou il ne se passe pas grand chose et quand un blanc bec passe dans le coing, s'y arrete pour shooter, ca ne peut forcement pas passer inaperçu...je me régale

voila pourquoi je choisis ce mode de transport qui est certainement non sans risque mais tellement libre de faire ce que je veux, ou je veux et quand je veux !

j'aperçois une école avec ses mioches qui sont en rangé bien ordonné devant leur maitres, ni une ni deux, je rentre dans l'enceinte scolaire avec le scoot et j'appel un des deux instit.

L'homme viendra à ma rencontre un peu interloqué, ça se comprend.

Je lui propose de revenir le lendemain pour lui donner un stock de crayons, stylo et autre que j'avais ramené de France;

(Lors de mon premier voyage dans le sud, on m'en avait bcp demandé, d'ou l'idée de ne pas revenir en Inde les mains vide...le gros du stock vient d'une personne qui ce reconnaitra, merci pour eux ...) 

rendez vous est pris, je continue ma balade jusqu'au fort.






En effet, magnifique découverte mais qui ne fut pas sans difficultés, les faignasses qui excluent un minimum d'exercice de leur quotidien, peuvent s'abstenir car pour accéder jusqu'au sommet, ça monte corsé ! c'est pas pour les lopettes.

un peu plus ? par ici : wikipedia 






















samedi 16 Novembre

Je retourne au village de la veille pour donner comme promis une bonne partie de mon stock de "pen" à cette ecole, je donnerais le reste ailleurs.

Il est fort possible que cela leur sera utile, rien qu'à voir les locaux et la façon dont ils enseignent, avec les moyens du bord...




Puis continuation de mes ballades à travers the countryside, 
je découvre en temps réelle comment fonctionne ces "norias bricolées
avec des pots de fer qui remontent l'eau depuis des siècles, activées par d'infatigables boeufs qui tournent et tournent encore" (wikipedia)





je ferais l'objet d'une curiosité sans égale pour ses habitants, à propos de "maguy"....











 





















pour finir cette journée riche d'humanité, je file visiter le lieux à ne pas manquer, le temple d'Adinath, un lieu de culte de la communauté "Jaïn"

Le Jaïnisme

"Les jaïns sont tres peu nombreux. Non violents, les Jaïns refusent les armes et ne consomment aucun animal. Ils sont respectés de tous les autres Indiens et n'ont donc jamais été persécutés..."

un peu plus ? l'ami wikipedia est décidement très utile 

Le temple 

"c'est le plus imposant d'Inde, un vrai joyau ! 
Construit au XV sur près de 50 ans...Autant le temple parait massif
de l'extérieur, autant l'intérieur époustoufle par son raffinement et sa richesse décorative. Un matériau unique : le marbre....ensemble tout simplement prodigieux, malgré la profusion de détails architecturaux et
de sculptures, on n'a jamais l'impression d'être écrasé, bien au contraire, tout n'apparait qu'harmonie, équilibre et bien être..."

Rien de plus à ajouter, ce fut fabuleux.




















   











 Voila, j'ai fais le plein de ce que j'avais à voir et à vivre dans cette partie de l'état qui vraiment valait le détour. 

demain, je gazzz pour ma prochaine étape, Udaipur.
la suite, au prochain numéro


TCHUSS et portez vous bieng....



3 commentaires:

Isabelle Gonzalez a dit…

Juste une merveille ^_^
bisous prends soins de toi, et vite a la prochaine lecture. :-*

chris char a dit…

Coucou mon Poto
Genial ton reportage !!! Ca donne envie
J'attend la suite avec impatiente
Take care

Anonyme a dit…

Corinne de face.
Magnifique....
Ton reportage est prenant, vivant.....

Tu as réveillé beaucoup d'émotions par tes photos et ton réçit.

Merci